Backstage de la Fashion Week d’Aix-en-Provence 2013 : les fouines en coulisse !

Les mod’in ont eu l’exclusivité de se glisser dans les coulisses de l’événement en pleine préparation. Jour J en ce samedi 16 mars. Le stress est à son paroxysme. La course est lancée pour les organisateurs de l’événement, incontestablement le plus « mode » de l’année : aller-retours chez les commerçants, règlements des imprévus de dernière minutes, Sophie et l’équipe sont devenus coursiers et gestionnaires de crise majeure en l’espace d’une journée.

2013-03-16 16.04.38

Heureusement, le cadre somptueux leur apporte un peu de zénitude : le Grand hôtel Roi René **** est le théâtre de l’événement où fourmillent organisateurs, commerçants, mannequins et coiffeurs-maquilleurs. L’hôtel, connu pour être l’un des plus notoires sur Aix-en-Provence, offre pour l’occasion un décor idéal et une salle spacieuse pour accueillir les quelques 200 personnes attendues. La vente des places pour le défilé a très vite affiché complet, et ce grâce à l’engouement général qu’a connu l’événement. Il faut aussi dire que la semaine a été un franc succès, à la fois en terme de fréquentation (la Kermesse Party d’American Vintage étant toujours dans nos esprits) et en terme de ventes : « J’ai vendu plus de vêtements ce soir qu’à la soirée de l’année passée » confiait Fred le gérant de la boutique vintage Marcel et Simone durant sa nocturne.

Tout à commencé à 15h05, lorsque les Mod’in arrivent. Le show ne commence que dans quelques heures, mais les équipes s’attellent déjà à leurs tâches. L’heure n’étant pas à la flegme, Aurélia et Alexane s’occupent des essayages, jonglent habilement entre les mannequins et les sollicitations de toutes parts. Professionnelles, elles anticipent, évitant ainsi les bavures de dernières minutes, et connaissent par cœur les pointures et mensurations des mannequins.

Une demi-heure plus tard, Brice et ses girls prennent un moment de répit sous un brin de soleil. Ce panini qu’ils tiennent entre leurs mains sur la terrasse du Roi René sera leur seul repas de la journée. Et lorsque l’on parle de répit en ce jour, les préparatifs sont toujours en tête et les coups de fils ne cessent de fuser. Tout ce tumulte et cette agitation en salle sont transformés en énergie positive par la musique reboostante, en attendant que le musicien AnthonyF nous fasse vibrer avec sa playlist durant le show.

Le devoir reprend le dessus, les pros reprennent le travail ! Chloé retourne à ses portants et s’occupe des habillages en choisissant les tenues qui colleront le mieux au tempérament et au style des défilants. Le choix est difficile : vêtir cette femme là avec Rodier, American Vintage, Naf-Naf ou la Petite Bourgeoisie ? Pendant ce temps, plus loin dans la salle, les gestes maîtrisés et précis des coiffeuses frisent, lissent et bouclent sans relâche. Les hommes et femmes qui arboreront le catwalk quelques heures plus tard, attendent que les équipes de Dark Diamond s’occupent de leur situation capillaire avec un professionnalisme certain. C’est le cas de la charmante Amandine qui s’est lancée dans cette aventure fashion cette année : elle a porté les tenues American Vintage le jeudi 14 mars pour le cocktail de la marque, et s’apprête à revêtir les marques L’oiseau Bleu, Espace Duarsi et Naf-Naf pour le défilé de clôture. Elle nous avoue appréhender le moment en voyant tous ces individus en action, en mouvement autour d’elle. Cette première expérience sur les podiums est stressante mais son charme gommera tout signe d’anxiété une fois son passage sur scène.

Une fois l’essayage fait et  les séances coiffure et make-up terminées, les mannequins passent sous le flash du photographe. Il prend des clichés dans le restaurant chic de l’hôtel, sous la pluie lumineuse de la verrière, immortalisant ainsi à jamais ce moment.

2013-03-16 16.12.36

Il est désormais 18h19 et l’événement débute dans moins de deux heures…

Jérémy B.

AU GOÛT DU JOUR

Ce soir, c’est après seulement deux mois de préparation, que les jeunes créateurs du BTS Design de mode de La Calade ont présenté leur créations dans le cadre de la FASHIONWEEK d’Aix-en-Provence, devant une foule agglutinée au Restaurant-Bar Augusto, cour Sextius.

L’équipe de la FashionWeek, la robe gagnante et sa créatrice

Le projet:

Cette année les organisateurs de la Fashionweek, ont décidé de renouveler l’expérience et de préparer un défilé-concours qui aidera à lancer un jeune créateur de la région provençale. Pour cela, ils ont fait appel au Lycée La Calade où 10 candidats se sont volontairement proposés pour participer au show. 9 créations furent présentées ce soir, dont 1 créée en binôme. Devant un jury composé de la gérante du magasin L’oiseau bleu et du passionné de mode M.Caplette, les tenues ont défilé 3 fois. Sur le thème de la « Petite robe noire revisitée » imposé par les organisateurs de la FashionWeek, chaque étudiant a reflété son propre univers en proposant des créations à leur image. Le gagnant remportera la commercialisation de son produit dans la boutique L’oiseau bleu et le privilège de participer au défilé de clôture, samedi soir, de la FashionWeek.

Ambiance:

Le public était au rendez-vous et il devenait difficile de ne pas se marcher dessus! Les organisateurs ont du mal à dégager le couloir, les gens sont impatients.

Les gérants de l’Augusto sont très contents : le monde est au rendez-vous et c’est la robe qu’ils préféraient qui a été élue. Habitués des évènements (ventes-privées, privatisation de l’espace, soirées étudiantes), ils sont très abordables et ont pour cette occasion particulière fait des prix spéciaux « FashionWeek » sur les plats et les verres. Ils veulent faire de leur activité un lieu convivial et tendance, qui s’adapte aux envies des gens. Ce soir, pour mettre l’ambiance, ils ont même engagé le DJ qui soit dit en passant était vraiment bon!

Petite anecdote: Augusto signifie « au gôut » ou « à mon goût »

Déroulement de la soirée:

18h00 : Coiffure, maquillage et préparation des mannequins par Dark Diamond’s

20h30 : Arrivée des jurys

20h45 : Défilé

21h15 : Verdict des jurys

21h20: Flash Flash Flash des photographes

Après de longues minutes d’attente, le verdict tombe. La gagnante, Kim Tomasseto, n’a qu’un seul mot à la bouche sur sa victoire « bizarre », « je ne m’y attendais vraiment pas » me confie-t-elle, timidement. Quant aux autres participants, ils sont un peu déçus (forcément!) mais pas vraiment non plus, car « cette expérience est unique et elle nous a permis d’appliquer nos connaissances en dehors des études ».

La robe gagnante et sa créatrice

Amélie G.

La Nocturne #1 de la FashionWeek

banner

Entre deux boutiques, en plein coeur du centre ville, c’est là que je retrouve l’équipe de la FashionWeek. Cette soirée, un face à face de boutique joue le jeu et décide d’ouvrir ses portes jusqu’à 22h. Autour d’un apéro dînatoire, les passants discutent. Voici une belle occasion de découvrir une nouvelle facette des commerçants.

Rue Papassaudi, Kala’na et L’espace Duarsi se font face.  En vente, des exclusivités produits, disponibles uniquement ici sur Aix-en-Provence.

À Kala’na, les passants s’amusent autour de Kuzco, un petit chien, mascotte de la boutique. Passé le pas de porte, les savons de Marseille parfument la boutique.  Les clients y découvrent des peignoirs, des maillots de bains et des produits de beauté naturels provenant en grande majorité du bassin méditerranéen.  La gérante, à l’image de son magasin intimiste, entretien des contacts intéractifs avec ses clients qu’elle chouchoute. Ceux-ci interviennent activement dans la vie du magasin « je leur envoie une fois par mois un message leur demandant par exemple si la vente de cosmétiques bio les intéresseraient ». Cette ancienne employée de banque a ouvert cette boutique il y a un an et demi. Cette passion, l’oblige à s’investir intégralement auprès de ses clients pour établir une relation de confiance, c’est pourquoi, elle contrôle elle même les produits qu’elle revend et part chez ses fournisseurs afin de s’assurer de la traçabilité des produits. Autour des gâteaux, un verre de rosé de son village à la main, elle salue les nouveaux entrants.

Il est temps pour moi d’aller découvrir ce qu’il se passe de l’autre côté de la rue.

L’espace Duarsi est une boutique de chaussures hommes et femmes qui a déjà participé, rappelez-vous, au défilé des HappyFashion à La maison de la ligue contre le cancer. Ouverte en septembre dernier, la toute jeune enseigne se veut différente, originale, et colorée. Les produits sont de qualité, en cuir et comme sa voisine d’en face, exclusifs : « nous n’achetons pas de produits provenant de Chine, nous préférons valoriser des pays comme le Portugal ou l’Italie qui ont fait leur preuve dans la maroquinerie. Nous travaillons principalement avec des créateurs« . Saviez-vous qu’ils se fournissent chez Helsar, la marque de chaussures qui chausse les pieds de Kate Middelton? De mon côté, mes yeux sont attirés par des bottines serties de cristaux Swarovski à la place des habituels clous. Intéressant, combien ça peut coûter? Entre 80€ et 450€ en fonction du fournisseur pour la paire de chaussures. « Nous vendons aussi des jeans de la marque Salsa, tu connais? Ils créent des jeans qui font de belles fesses! » Forcément avec de belles chaussures, si tu ne portes pas le jean associé, rien ne va plus, c’est logique! C’est ainsi que le couple qui mène la boutique a décidé d’agrandir leur choix de produits autour de sacs ou de T-shirts pour compléter la tenue. Le style de la boutique est harmonieux et donne envie. Dans une quinzaine de jours, ils inaugureront leur site internet et projettent peut-être pour l’hiver prochain d’étendre leur gamme de vêtement.

En attendant visitez la page Facebook de L’espace Duarsi et celle de Kala’na ici.

Retrouvez les produits de Kala’na et de L’espace Duarsi au défilé de clôture de la FashionWeek, ce samedi soir à l’Hotel du Roi René.

Amélie G.

Kate is at the Fashion Week !

484680_10200880015187716_1506311478_n 582363_10200880013627677_751709388_n

09 Mars 2013, 19:01 – La Fashion Week aixoise débute. Et pour bien commencer, rien de mieux qu’un vernissage à la galerie Alter EGO. A l’honneur, le talentueux photographe Jérôme Liégeois, qui nous a présenté son exposition « Where is Kate ? ». La réponse est pourtant évidente. Kate était partout, sur les photographies au mur. Kate était seule ou avec sa copine, sur un ring de boxe, ou dans un champ de coquelicots. Kate est belle. Elle pose, elle provoque. Jérôme Liégeois, référence de la photographie dans la région, ayant notamment shooté la collection Printemps-Été 2013 de Redsoul, montre avec dextérité son talent, une fois de plus, avec Kate.

Alors, on met ses chaussures, et on court jusqu’à la galerie Alter EGO : « Where is Kate ? » sera exposé seulement jusqu’au 15 mars.

Si vous n’avez pas de chaussures, vous pouvez toujours découvrir l’univers de Jérôme Liégeois sur son website !

Découvrez aussi la galerie Alter EGO et ses expositions.

L'équipe Fashion Week et Jérôme Liegeois

L’équipe Fashion Week et Jérôme Liegeois

Article par Jérémy B.

Fashion Week 2013 : A vos bracelets, prêts, partez !

Tous aux poignets des Modin, ils sont beaux, ils sont enfin là ! Les bracelets officiels de la Fashion Week d’Aix-en-Provence 2013 sont disponibles au mini prix de 1€.

Retrouvez-les à l’IUT d’Aix-en-Provence toute la semaine et le Dimanche 10 Mars sur le marché aux légumes Place Richelme de 10h à 13h.

IMG-20130305-00136
Vente possible aux pauses de (environ) 10h, 12h-13h et 15h sur demande dans le hall de l’IUT GEA d’Aix-en-Provence.

  • Mardi 5 mars
  • Mercredi 6 (uniquement le matin)
  • Jeudi 7
  • Vendredi 8 (uniquement le matin)

Vente prévue pour la semaine prochaine également… à l’IUT d’Aix et ailleurs !

Laissez-nous un commentaire et nous vous mettrons en contact avec les organisateurs de l’événement.

Tumblr de la Fashion Week

Anaïs T.